Touche pas à ma Sage-Femme : pourquoi l’AAD est en péril ?

Bonjour,

macaron252822529

Comment introduire ce billet si ce n’est pas un coup de gueule et un constat un peu déprimant : encore une fois l’argent et l’état réduisent la liberté de la femme en France.

L’accouchement à domicile est un choix, une possibilité peu connue, mais comme déjà évoquée dans un précédent billet, une possibilité tout aussi structurée, encadrée et aidée par un professionnel de santé (la sage-femme) qu’un accouchement en structure (le tout pour des grossesses non pathologique).

Quel est le constat ?

Depuis plusieurs années (2000), les assureurs ne voulaient plus proposer d’assurances aux sages-femmes pratiquant des AAD.

Suite à la demande faite auprès du BCT, les sages-femmes ont obtenus une proposition d’assurance similaire à celle des obstétriciens à hauteur de 25 000€ annuelle (le salaire moyen d’une sage-femme est de 24697 € pour 2012).

 

Vous commencez à imaginer le soucis ?

 

Sachant au passage que les obstétriciens accouchent tous types de grossesse et souvent pathologique, que les sages-femmes pratiquant l’AAD ne sont pas des inconscientes et prennent avant tout la santé de leur patiente et de l’enfant en compte, faisant appel aux structures dès que cela s’avère nécessaire et hors de leur domaine de compétence.

Ces tarifs ont donc poussé nombreuses sages-femmes (avec des parents informés) à pratiquer des AAD sans assurance et jusqu’à maintenant sans soucis notable.

Toutefois, l’ordre des sages-femmes ne l’entend pas de cette oreille et depuis ce mois-ci demande aux sages-femmes AAD de 1° se déclarer à l’ordre, 2° joindre une attestation d’assurance.

Dans le cas contraire, une menace de radiation plane fortement …

Bref, autant vous dire que la plupart des sages-femmes ont l’intention de faire une pause plus ou moins longue quant à leur pratique pour éviter de mettre en péril leur métier, leurs patients et leurs vies.

sauvezAAD

Que faire donc ?

Même si les AAD ne sont qu’une minorité d’accouchement en France, leur augmentation ainsi que la demande de plus en plus grande d’accouchements respectés et accompagnés, même en structure n’est pas entendu. Les petites maternités ferment, le nombre de sages-femmes diminue …

On se tourne vers une industrialisation du processus … On dénigre ce métier de sages-femmes qui est la pour accompagner la femme dans toutes sa sexualité, grossesse et maternité !

Elles ne sont pas juste la pour la rééducation du périnée !

 

petitionAlors si l’envie vous dit, un petit clic (et partage autours de vous) pour la pétition: Au gouvernement français : Ne rendez pas l’accouchement à domicile impossible.

Vous pouvez suivre les actualités et informations sur la page Facebook : Pour le droit de choisir son accouchement mais aussi sur le blog : Pour le droit de choisir son accouchement.
Pour aller plus loin, les blogs que je suis et qui en parle : Dix Lunes, le livre Intimes Naissances (lecture en cours avec des très beaux parcours et récit).

D’autres actions sont en cours. Toutes les bonnes volontés et idées sont les bienvenues pour véhiculer le message de libre choix lors de son accouchement, afin de continuer à pouvoir accoucher et non pas se faire accoucher !

 

Merci,

Marie

marie

Article publié sur les Vendredis Intellos

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réflexions au sujet de « Touche pas à ma Sage-Femme : pourquoi l’AAD est en péril ? »

  1. Ping : Touche pas à ma Sage-Femme : pourquoi l’AAD est en péril ? | Les Vendredis Intellos

  2. Ping : Liste des liens utiles | L'allaitement tout un art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *