Gribouillages ?

Bonjour,

Depuis que Petite Bonhomme a du papier et des crayons à disposition, il se lance vaguement parfois à dessiner sur notre impulsion mais le fait rarement de lui même.

Tracteur par Marie

Tracteur par Marie

De plus, depuis qu’il fréquente l’école, la plupart des dessins se finissaient rapidement en « gribouillage » (mot que nous n’avons jamais employés) d’après ses propres mots, sorte de ronds frénétiques appuyés. Cela marquait la fin de l’activité (qui avait durée à peine 3 minutes).

Il était jusqu’alors intéressé par nous faire dessiner des choses : tracteurs et camions en tête de liste ! Et bien j’ai appris à dessiner des tracteurs (et oui c’est pas si simple que ca, une petite / une grosse roue, la cabine &co – car sinon ca ressemble plus à une locomotive !) que l’on coloriait ensemble, et qu’on agrémentait au choix d’une charrue, remorque pour la paille (ronde ou carrée), benne …

 

Bref malgré les écrits de certains sites et recherches scientifiques, entre 18 mois et 3 ans, Petit Bonhomme était loin de respecter les normes dans le domaine pictural !

De 2 à 3 ans : le début du « vrai » dessin

L’âge de 2 ans représente un tournant dans l’évolution du dessin de l’enfant puisque son développement mental et physique lui permet d’en faire évoluer la forme. Les muscles de votre enfant se développent ce qui lui donne la possibilité de contrôler de plus en plus visuellement ses mouvements : son œil commence à suivre sa main pour la guider, son tracé évolue et l’enfant commence à ralentir son geste jusqu’à réussir à freiner son mouvement pour arriver à un point précis.

Extrait de MagicMaman.

 18 mois

L’enfant est alors capable d’avoir un contrôle visuel de ses gestes, c’est à dire que l’oeil suit la main sans encore la guider. D’après Tisseron, ces traces ne sont plus  » sensori-affectivo-motrices  » comme précédemment, mais elles correspondent à la mise en scène visuelle des fantasmes que les traces primaires ont contribués à réaliser. Il parle alors de traces secondaires.

Extrait de Le dessin du bonhomme chez l’enfant.

Les seules activités picturales qui pouvait l’éclater et l’occuper une bonne heure restaient la peinture et les autocollants. Au pinceau (pour ne pas se salir les doigts !), en mélangeant les couleurs et en étalant les aplats.
On a d’ailleurs peint sa nouvelle chambre ensemble !

Et puis, depuis ce début d’année 2015, il s’est transformé ! De lui-même il prend feuilles et crayons pour dessiner, sort les cahiers d’autocollants (autres que tracteurs et camions), réclame des activités « manuelles » (puzzle) …

Depuis quelques soirs, il s’amusait à dessiner des bonhommes (notre famille souvent) sur les murs embués de la douche.

Et un soir, il a dessiné cela, de lui-même (avec l’aide de Papa Petite Bête pour finaliser le tracteur).tracteurCharrueEscargotParPetiteBonhomme

Cela reste un dessin d’enfant bien entendu, mais passer du néant (où chaque dessin finissait dans sa bouche en gribouillage) à deux pages A4 représentant sa pensée, cela m’a bluffée !

Comme pour tous ses autres apprentissages jusqu’à maintenant, Petit Bonhomme passe du tout au rien. Je suis admirative.

 

Note : Et la petite blonde de sa classe qui se permet de le rabaisser en lui disant qu’il sait faire que du gribouillage, je vais finir par prendre ses parents entre 4 yeux et leur expliquer que juger ce que font les enfants n’est pas nécessaire. La société se chargera bien assez tôt de leur imposer des règles, des normes et des jugements à tout va !

Car oui, le mot « gribouillage » vient de l’école – on s’en serait douté – mais surtout des autres enfants ! Même dans le dessin des enfants les parents mettent la pression et entre en compétition ! Où va-t-on ?

 

Notre discours à nous, papa et maman Petit Bête, est le suivant : chaque dessin vient du cœur, et du moment qu’il fait plaisir à son dessinateur, c’est la seule chose qui compte !

 

Marie

marie

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « Gribouillages ? »

  1. Bravo à m!!! Chacun réalise ses apprentissages à son rythme et non pas celui impose par l’éducation nationale. Mon grand r. N’a fait ses 1ers bonhommes que fin juin quelques jours avant la fin de sa petite section.
    Quand à l’enfant qui se moque, tu n’y pourras malheureusement pas grand chose…les enfants se moquent déjà +++. Par contre, tu peux en parler à l’instit qui peut recadrer en classe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.