Cuisiner en famille

Bonjour,

petit bonhomme et son fouetEn ces périodes de vacances, pourquoi ne pas parler des activités qu’on peut faire en famille ?
Par chez nous, la plupart des préparations de gâteaux, tartes (salées ou sucrées), découpages d’aliments est souvent faite en compagnie de Petit Bonhomme.

petit bonhomme mélange les ingrédientsIl apprécie découper les légumes ou autres ingrédients, verser, mélanger, casser les œufs, fouetter.
Bien entendu, si vous aviez dans l’idée de faire rapidement, et sans rien salir une préparation, passer votre chemin. Avec un enfant, ça fini plutôt en champs de bataille en ayant pris 3 fois plus de temps qu’à vos habitudes d’adultes :).

Mais quel bonheur de le voir manipuler avec précaution les œufs, se démener avec le fouet et faire pleins de grumeaux (vive le coup de mixer pour rattraper tout ça), gouter à des légumes qu’il n’a jamais voulu toucher dans son assiette !
Bref pleins de nouvelles découvertes et apprentissage.

 

Et si cuisiner c’était donner envie de (bien) manger ?

Petit retour en arrière. Pour ma part, enfant, ados et jeune adulte j’ai toujours été difficile pour manger. J’avais cette réputation, des plats spécifiques pour les jours de fêtes (pas de fruits de mer, ni foie gras, ca limite les choix à noël ?!).
Bref, l’entourage familial ne manquait pas de me le rappeler en apportant le plat « spécial » pour moi.
De plus, ma mère n’a jamais aimé cuisiné la cuisine du quotidien et ne manquait pas de le rappeler fréquemment.
J’ai donc toujours eu du mal à cuisiner aussi pour ma part, voyant cela plus comme une corvée qu’un plaisir. Et il est vrai qu’en rentrant (pourtant tôt) du boulot à 18h, je n’ai pas forcément envie de passer 30 min ou 1h à cuisiner le soir.

Cuisiner avec son enfant.

cuisiner avec papaPour en revenir à Petit Bonhomme, nous essayons donc de cuisiner plus, en amoureux et en famille, afin de partager cela avec lui.
Il grimpe donc, volontaire, dans sa chaise pour venir nous donner un coup de petites mains.

Il n’est pas encore demandeur à réclamer telle ou telle recette et se plaît à partager avec nous tout ce qu’on fait.

Que ce soit du découpage de légumes, du cassage d’oeufs, du touyage, de l’étalage, il est partant pour tout et le fait de façon appliqué.

Par contre, il n’aime pas trop toucher les préparations. Que ce soit la farine, les pâtes à tarte ou autre il prépare dire « toi maman », ou « toi papa » …

 

Alors au passage, on utilise des recettes de chez nous ou des recettes pour enfant (Livre Usborne – La cuisine des Enfants, bien fait avec ses grandes pages et explications illustrées, les pages se tournent facilement et les recettes sont variées).

cuisiner_en_famille12Bon ici, ce n’est pas magique. Ce n’est pas parce qu’on fait un « gâteau de courgettes » que Petit Bonhomme en voudra !

Mais en attendant il se sera familiariser avec les aliments et ça vient petit à petit 🙂

Et puis à la fin, on peut s’amuser avec ce qu’il reste de la farine et en profiter pendant que les gâteaux cuisent !

Et vous, vous faites la cuisine en famille ?

Fier de nos sablés !

Fier de nos sablés !

Marie

marie

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « Cuisiner en famille »

  1. Ils sont splendides ces sablés !
    Nous avons justement commencé à « cuisiner » avec notre petit bonhomme à nous hier après-midi. Découverte de la texture de l’oeuf (avec et sans coquille) et mélange de préparation au fouet. El Bébé joufflu a adoré.
    Nous cuisinons tous les deux beaucoup , je suppose donc que la participation d’el Bébé se fera tout naturellement.
    Délicieuse journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.