Pourquoi j’aimerai qu’il n’ait pas de doudou …

Bonjour,

 

Doudou : “Redoublement enfantin de doux.”

 

Présentations :

 

Mon petit bonhomme, de maintenant 2 ans, est gardé par sa nourrice depuis ses 7 mois.

A sa naissance, nous avons attendus plusieurs mois qu’il passe avec succès le “test de la lingette” ! Vous vous demandez ce que c’est ? Et bien c’est ça :

Test de la lingette

Test de la lingette

En fait : l’aptitude de Martin à savoir retirer de son visage un linge poser dessus. Ceci afin d’éviter un étouffement inopportun ! Un peu parano ? Peut-être  …

martinGrandLitToujours est-il que jusqu’à 4/5 mois Martin n’a pas eu de “choses” à traîner à la tête de son lit (à portée de main) afin d’éviter un accident.

Puis nous lui avons peu à peu déposés quelques peluches reçu à la sa naissance pour qu’il puisse faire son choix et combler un peu son “grand” lit (70*140).

Il a fini par adopter M. Loup-loup que voici (en mode tout beau tout neuf) :

moutonLoup

Truffé de petites boucles, d’un museau profilé à téter … la peluche plutôt idéal pour beaucoup de petits.

Cette peluche restait dans le lit sans soucis.

sourireMartinJusqu’à récemment, il avait un doudou dans le lit chez nounou, et un doudou à la maison (différents tous les deux, physiquement j’entends).

Les deux avaient leur rôle lors du sommeil (siestes, nuits) et se faisaient allégrement mâchouiller, triturer, frotter pour soulager des crises de baves intensives (souvent liés à des petites quenottes pointant leur nez).

 

Bref, un rôle plus de soulagement qu’un réel impact émotionnel avec cette peluche (qui a perdu de son éclat depuis 😉 ).

 

Ce qui a changé :

 

Hors depuis quelques semaines, Martin s’est mis petit à petit à trimballer “toutou” (comme il le dit depuis quelques jours) partout.

D’abord chez nounou, et ensuite partout même avec nous (repas, balade, activités) … Martin et “toutou” ne font plus qu’un, son doigt passé dans l’oreille de “toutou”, la pauvre bête suit l’enfant, traîne dans la poussière, s’accroche aux épines des buissons, visite le monde, découvre la vie extérieure, les tracteurs et les paysages !

 

Est-cela qui me dérange ? Que doudou “traîne” partout ? Pas du tout … un coup de lessive 30 minutes et c’est repartis pour un tour ! Ultra résistant le petit gars 🙂

 

C’est plutôt cet aspect là :

Plus le contact physique avec la mère est important dans le temps, moins l’enfant aura de chance de prendre un doudou.”

Extrait de cet article. (pour ma part je considère que cela fonctionne aussi avec le père !!)

Le doudou, objet transitionnel par excellence accompagne l’enfant dans sa séparation (avec son foyer) et lui permet de s’apaiser.

Mais au final, “coller” un doudou à son enfant n’est-il pas une solution de facilité pour s’en séparer (de son enfant) ? Pour lui faire plus facilement accepter de rester seul dans son grand lit ?

C’est en tout cas ce que j’en comprends en lisant ces lignes toujours du même article :

“Le doudou, imprégné d’odeurs familières, permet ainsi à l’enfant de se tranquilliser pendant les séparations. « L’objet transitionnel est particulièrement important au moment de l’endormissement, quand l’enfant est seul dans son lit. Il devient un repère rassurant lors de situations angoissantes comme une visite chez le médecin ou le démarrage de la crèche » explique le docteur Patricia Franco qui dirige l’unité de sommeil pédiatrique de l’hôpital Debrousse à Lyon.”

Alors même si “toutou” semble permettre un meilleur sommeil à mon fils (et par la même occasion des meilleurs nuits pour ses parents), comme l’indique cet article, cela permet aussi de remettre en question notre société occidental où chaque chose doit être dans sa case et chaque enfant dans son lit …

Ce n’est pas le cas des enfants qui partagent le lit de leur mère, souvent pratiqué lors d’un allaitement prolongé. Ce mode de coucher explique notamment pourquoi on observe plus d’utilisation du doudou en Occident, où l’enfant est isolé pendant le sommeil, que dans d’autres sociétés, aussi bien africaines qu’asiatiques. Enfin, le mode de garde semble jouer également : les groupes d’enfants qui n’ont pas ou très peu d’objets transitionnels sont gardés, en l’absence de la mère, par un membre de la famille et souvent par la grand-mère.”

 

Ma conclusion :

Pour ma part, j’aime bien doudou, surtout depuis que Martin se met à l’appeler “toutou” et à lui faire des bisous et des câlins. C’est juste à croquer … Et puis doudou, il se transforme en loup quand on lui met sa capuche !

Toutefois, cela m’atteint en tant que maman, fait résonner en moi ce petite garçon que j’ai du quitter ce matin pour aller travailler, qui se réconfortait pourtant dans mes bras (et avec doudou) alors que l’orage grondait au loin …

Cela m’émeut et me demande d’accepter nos choix (de garde, de travail, de notre société) car même s’il est gardé par une super nounou, il passe une bonne partie de son temps dans une “autre famille” en journée.

Alors oui, parfois j’aimerai que Martin n’est pas besoin de “toutou” … mais qu’il nous ait (son papa ou moi) toujours à portée de câlin …

 

Marie

Article publié sur les Vendredis Intellosmarie

 

Ma sélection de lectures :

, , , ,

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réflexions au sujet de « Pourquoi j’aimerai qu’il n’ait pas de doudou … »

  1. voilà la conclusion que j’adore “Alors oui, parfois j’aimerai que Martin n’est pas besoin de « toutou » … mais qu’il nous ait (son papa ou moi) toujours à portée de câlin …”
    ce serait si simple…..

    Pour nous doudou c’est le même partout. présents que pour la sieste/nuit. le soir en arrivant à la maison elle en a besoin pour ce temps de repos…
    lors de grosses colères insurmontables…
    mais doudou reste à la maison 🙂

  2. Ping : Pourquoi j’aimerai qu’il n’ait pas de doudou … | Les Vendredis Intellos

  3. Je n’avais jamais ressenti ça vis-à-vis des doudous de mes enfants et ma culpabilité est pourtant énorme ! Au chômage, je suis à la maison mais je suis obligée de laisser ma fille à la crèche sinon je peux pas chercher de travail et je ne peux pas attendre d’avoir un travail pour trouver un mode de garde parce que les listes d’attente – quand on a la chance d’être sur liste d’attente – sont de 18 mois minimum…(qu’elle est bien faite notre société…)
    Ceci étant dit, ils ont tous les 2 un doudou (sauf ma fille qui en a 2)Mais ils ne servent vraiment qu’au dodo. Ils ne sortent de la maison que si on doit passer la nuit dehors. Et en fait, ce qui nous a le plus touché avec mon mari c’est que l’un comme l’autre ont choisi comme doudou la première et seule peluche que nous, parents, avions acheté pendant la grossesse. On a jamais orienté leur choix.

  4. Bébé Gluon a eu des peluches dès sa naissance (pas dans le lit), et on en a sélectionnées deux qu’on lui présentait plus souvent pour les siestes, le coucher (mais le sein de maman, c’est tellement mieux !)… C’est ceux-là qu’elle a emmené quand elle a été gardé chez une nounou, et avec ces deux peluches qu’elle a appris à s’endormir seule (près de la nounou d’abord, mais sans être contre sa mère ou son père)…
    Et maintenant qu’elle va en crèche, elle les réclame beaucoup plus ces peluches… Même à la maison, quand je pars tôt le matin et qu’elle reste avec son papa avant la crèche, elle les réclame… Je pense que je lui manque beaucoup…
    Elle ne les réclame pas pour la nuit par contre (elle s’endort toujours contre moi)…

    Moi aussi, ça m’a rendu un peu triste qu’elle se mette à avoir besoin d’un doudou, parce que quelque part, c’est qu’elle manque de temps avec ses parents !

  5. ben c’est rigolo mais chez nous les peluches appelés Doudous arrivent pour les deux derniers (alors que je suis en congé parentale) et toujours vers 2 ans et demi… serait-ce l’âge ?
    avant ils ont des peluches à la vue, nous proposions à la grande deux peluches différentes chaque jour pour la nourrice. Ensuite avec l’âge de l’appréhension, ils choisissent eux même (quand ils allaient à la halte).
    sincèrement, je pense que le Doudou c’est la société qui le fait, ce sont les représentations des adultes, quand j’étais jeune (ben oui 😉 )…pfff) les pédiatres disaient à nos mères de laisser l’odeur sur un tissus…et hop l’idée est partie …. maintenant des que l’enfant a un truc dans une main en suçant son pouce l’adulte va lui demander si c’est son Doudou ! ben franchement merci de lui mettre ça dans la tête 😉 …

    je ne suis pas sure que le Doudou soit un manque des parents… c’est le temps de la séparation et il se rend compte qu’il est différent de nous.. ils grandissent quoi ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.