Vers la fin de Peppa Pig ?

Bonjour,

Lors de la visualisation récente d’un Petit Journal (en replay, une fois Petit Bonhomme couché !),  le présentateur partage l’information indiquant que

 la GB va interdire les cochons dans les livres pour enfant, pour ne pas froisser les communautés juive et musulmane !

(Petit Journal du 20 janvier 2015 – 22min30 environ).

lesVendredisIntellos

Quoi, ils vont supprimer Peppa Pig (je précise que ceci est un raccourcis personnel) ?!! Mon sang ne fait qu’un tour qu’est ce que c’est que cette information lancée entre deux autres sans développement ?

famillePig

Alors passé les chaînes d’informations classiques qui ne font que reprendre ces allégations sans ajouter d’esprit critiques ou de sources à cette nouvelle, je suis arrivée à une source fiable et qui va plus au fond des choses :

Les presses universitaires d’Oxford (Royaume-Uni) ont en tout cas invité les auteurs de livres scolaires britanniques à ne pas représenter de porc (entier ou transformé en saucisses) afin de ne pas offenser les lecteurs qui n’en consomment pas pour des raisons religieuses.

Source FranceTVInfo.

fermeNote : Il semble que cette directive ne fasse pas suite directe aux attentats en France, mais soit toute de même réelle et appliquées par l’OUP :

No, we haven’t banned books on pigs – but sensitivity is key in global publishing

Cette directive, sous couvert d’être purement commerciale, montre à quel point la standardisation, et la peur des autres limite notre ouverture culturelle !

A quand une interdiction de la représentation des vaches pour ne pas froisser les indiens (d’Inde) ? Car la encore, le potentiel commercial indien est loin d’être négligeable (plus de 1 milliard d’habitant).

Vous imaginez une histoire pour enfant sur la ferme, sans vaches ni cochons ? On supprimera ensuite le tracteur, trop polluant, pour faire plaisir aux sensibilités écologistes ?

Bref comme le souligne ce blogueur :

On aboutira à une page blanche.

Source Le Journal de Montreal.

 

D’ailleurs dans la littérature (ou dessins animés) pour enfant, il est très difficile de trouver des histoires sans animaux personnifiés ! Je comprends tout à fait que certains s’élèvent contre ce trop pleins d’animaux pensants, arguant que faire passer des émotions ou sujets par des animaux n’aide pas les enfants à se projeter dans la réalité.

Reste que, faire sans tout ce folklore (cochons compris), est très difficile, car la liste des possibilités se réduit à peau de chagrin.

 

Bref, vive les cochons, vive les animaux et vive les religions !

 

Marie

marie

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions au sujet de « Vers la fin de Peppa Pig ? »

  1. Ping : Vers la fin de Peppa Pig ? | Les Vendredis Intellos

  2. Bonjour,
    Je ne sais pas si c’est nécessaire de le préciser mais… en tant que musulmane je ne suis pas du tout la démarche (à visée commerciale je pense, comme vous le dites, ne pas froissé un marché potentiel) des éditions en question… Ma fille de 21 mois découvre dans les livres toutes sortes d’animaux, vaches, lions, moutons, cochons… Elle imite d’ailleurs très bien le cri du cochon! Nous n’y voyons aucun mal à cela. Le cochon est un animal, comme les autres, même s’il est impropre à la consommation pour nous, nous le respectons en tant qu’animal et souhaitons apprendre à notre fille à connaître et respecter les êtres qui l’entourent.
    Cette position, qui me semble logique, est partagée par les autres familles musulmanes de mon entourage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *