Un atelier pour se « former » en tant que parent : Un bon début …

Bonjour,

Aujourd’hui, un billet en lien avec les Vendredis Intellos.

Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de ce type d’ateliers, ou même lu un de leurs livres ?

Faber & Mazlish sont deux mamans américaines, qui ont rédigés plusieurs livres pour permettre une meilleure communication entre les parents et leurs enfants.

Les deux principaux sont ceux la :

 

Les livres en eux-même sont déjà sympa à lire. Pleins de cas concrets alternés avec des informations facilement appréhendables et permettant à tout parent souhaitant s’investir dans une « autre » éducation et se lancer sur la voie de la communication et accompagnement de son enfant.

A la suite des livres, des ateliers sont proposés par des animateurs (souvent animatrices – souvent mamans) indépendants.

Il est tout à fait possible de réaliser les ateliers de façon indépendantes (sans animateur), à 8 à 10 parents motivés, en suivant les cahiers de travail.

L’association de parents de ma commune a donc proposé des ateliers de la sorte, en commençant par une réunion de présentation.

Réunion de présentation (fin 2012) :

Forme : Il s’agit de réaliser 7 ateliers de 2h (la formule « en soirée » a été retenue ici).

Extrait du site

Adaptation française de l’atelier How to Talk so Kids will Listen, créé et répandu à travers le monde par Adele Faber et Elaine Mazlish, l’atelier « Comment parler pour que les enfants écoutent » est destiné aux parents et aux adultes qui désirent améliorer leur mode de communication avec les enfants. Il présente une approche lucide, sensible et respectueuse qui diminue le stress et augmente les gratifications, tant pour les adultes que pour les enfants.
On y présente des techniques à la fois concrètes, pratiques et surtout efficaces. Les habiletés sont faciles à apprendre et elles sont directement applicables à une foule de situations de la vie quotidienne.

Les participants à l’atelier apprennent entre autre :
• comment s’y prendre avec les sentiments négatifs de l’enfant, ses frustrations, ses déceptions, sa colère, etc. ;
• comment susciter chez l’enfant le désir de coopérer ;
• comment mettre des limites fermes tout en conservant un climat d’ouverture ;
• comment éviter le recours à la punition ;
• comment favoriser l’image positive de l’enfant ;
• comment résoudre les conflits familiaux dans une atmosphère de calme.

Le matériel d’atelier comprend :
• un cahier de travail

Participants : C’est uniquement entre adultes, de 8 à 12 parents, un peu démunis, et qui cherchent à s’entre-aider et trouver des solutions CONCRÈTES pour avancer !!

Animateur : L’animateur permet de gérer le groupe et de suivre le cahier de travail.

Support : La lecture des livres n’est pas obligatoire.

Les participants ont des cahiers de travail, qui permettent de prendre des notes et remplir des exercices de réflexions personnels.

Une partie « travail à la maison » est à faire entre les séances si on le souhaite / on a le temps.

L’animateur dispose d’un support de formation pour guider les exercices et animer les séances.

Un atelier peut être organisé n’importe ou, si par ex tu arrives à motiver 7 parents autours de toi ca peut être l’idéal !

confidentielConfidentialité : Il va sans dire que les participants présents sont amenés à partager des choses intimes, des éléments de leur vie, des situations problématiques dans leur quotidien.

De ce fait, un des principes des réunions est : la confidentialité. Un peu comme à Végas, ce qui se dit en réunion, reste dans la réunion !

Même si vous recroisez les parents dans d’autres circonstances, il est judicieux de s’assurer qu’ils veulent bien échanger sur le sujet avant de l’aborder.

De même que ces réunions ne sont pas la pour juger / se faire juger. On évitera de porter un regard négatif sur les problèmes. On essayerai plutôt d’aider la personne à trouver la solution par elle même.

Déroulement :

Sur 2h, la séance porte sur un thème précis par séance (les émotions, l’autonomie, le conflit, la coopération, …) et ce pendant 7 séances.

De préférences espacées de 1 à 2 semaines les dates sont définies en groupe afin de permettre à chacun d’être disponibles.

Mon expérience :

Je n’ai fait que le premier atelier mais c’est un savant mélange de judicieux conseils et aussi de mise en pratique.

fessee_pour_contreDes conseils, des échanges, des moments ouverts entre parents un atteignant leurs limites, voyant que leurs méthodes actuelles (souvent punitions & châtiments corporels parfois) ne sont pas source de calme et obéissance …

Les participants se présentent, expliquent leur intérêt pour les ateliers, ce qu’ils en attendent, les enfants (âge) qu’ils ont.

Puis des questions sont posés, chacun y répondre « dans sa tête » (ou sur son cahier) et le fait partager ensuite au groupe.

Cela permet de faire avancer le groupe entier, autours du thème de la soirée, d’évoquer des jeux de rôles et des situations concrètes avec des solutions envisageables , le tout à l’aide de petites BD dans le cahier de travail.

Ma  conclusion :

Je n’ai PAS re-signé pour les ateliers suivant. Même si l’idée est très bonne, j’ai trouvé que les parents présents étaient (trop) débutant dans le domaine de la CNV et ENV par rapport à mes lectures / vécu / envie d’aller encore plus loin et voir même de critiquer la méthode en question.

Car oui, laisser le choix à son enfant entre le blouson rouge ou bleu plutôt que de le forcer à mettre le blouson que VOUS (parent) avez choisi est déjà un choix … mais cela reste de la pensée dirigée pour l’enfant, je trouve.

De plus peut-être que votre enfant n’a pas la même résistance au froid que vous … Il reviendra de lui même demander à le mettre quand il aura froid et que son corps lui demandera 🙂 C’est aussi respecter ses sensations et donc ses émotions 🙂

De nombreuses lectures et débats m’ont amenés à essayer de voir les choses dans leur globalité.

Alors OUI ces ateliers sont un très bon point de départ pour de nombreux parents qui veulent en finir avec les fessées, les cris et les perpétuels conflits. Ils ouvrent très nettement le dialogue et clairement si nous avions tous le droit à cette formation AVANT de devenir parent ca serait merveilleux !

Toutefois, pour ma part, entre le temps à y consacrer (1 soir par semaine de 20 à 22h), l’argent, par rapport à ce que ca allait m’apporter, j’ai préféré acheter 1 ou 2 bouquins de plus et continuer dans mon fonctionnement actuel 🙂

Alors oui, un très bon concept pour les parents qui découvrent ce principe et souhaitent pouvoir parler / échanger.

Cela permet aussi de se réserver du temps (pourquoi pas en couple) pour envisager l’éducation des enfants / se poser / réfléchir / échanger les points de vue.

Si vous l’appliquez déjà au quotidien, que vous êtes dans la recherche de « plus » j’y trouve un intérêt moins intéressants 🙂

logo-l-atelier-des-parents

Rendez-vous sur Hellocoton !