Aquagym prénatal

Bonjour, L’eau est un élément que j’apprécie dans mon quotidien. Au quotidien, j’essaye d’aller nager une fois par semaine le midi. Sur Nantes, c’est assez facile car il y a plusieurs piscines réparties sur toute l’agglomération, sans compter les communes … Continue reading 

Microkinésithérapie : Une séance éprouvante

Bonjour,

Sur les conseils d’une amie, nous avons été voir une praticienne en microkinésithérapie.

Qu’est ce que c’est ?

Nous sommes convaincus (avec papa Petite Bête) que la médecine allopathique ne peut pas répondre à tout ! Notre société occidentale fonde quasi toute sa médecine sur cette science mais de nombreuses autres existes à travers le monde, toutes aussi efficace dans de nombreux domaines.

Je ne connaissais pas la microkinésithérapie mais s’ouvrir à d’autres choses, surtout quand son enfant n’est pas bien, reste une bonne alternative.

Si on en croit Wikipédia, la microkinésithérapie (toujours pratiquée par un kinésithérapeute formé à l’exercice) est une technique récente (année 1980).

La microkinésithérapie, élaborée dans les années 1980 en France par les kinésithérapeutes Patrice Benini et Daniel Grosjean, est une technique manuelle alléguée de bilan et de soin qui vise à trouver, dans l’organisme du patient, les « traces » d’événements traumatiques somatisés, et à stimuler les zones concernées pour déclencher les mécanismes naturels d’auto-correction aptes à les éliminer.

Comment ca se passe ?

Le rendez-vous a duré environ 1h avec Petite Belette et la praticienne.

Elle nous a accueilli à son cabinet, et nous avons rapidement évoqué ce qui nous amenait à venir la consulter.

Petite Belette, allongée sur la table d’auscultation, écoutait attentivement.

La praticienne a ensuite consulté sa tablette (oui enfin les documents PDF dessus afférents aux moments de la conception, grossesse et accouchement) avant de manipuler Petite Belette.

Les manipulations sont des simples pressions sur certaines parties du corps (comme l’appui d’une main, aucune pression forte, pas de douleurs).

Des les premières manipulations, Petite Belette s’est mise à pleurer. Les pressions sont toujours faites avec les deux mains de la praticienne, cela permet de reproduire le traumatisme et de le corriger.

La correction consiste à reproduire le traumatisme de façon infinitésimale, pour permettre au corps de retrouver la cause de sa souffrance, mais cette fois-ci en lui proposant une correction à laquelle il n’avait pas accès pour différentes raisons ( chocs trop violents, répétitifs, épuisement physiologique ou émotionnel….).

Extrait de cet article.

Ces manipulations visent à corriger les traumatismes emmagasinés par le corps pendant les périodes antérieurs (qui peuvent remonter à 2 mois avant la conception du bébé m’a expliqué la praticienne).

 

Petite Belette (dans mes bras pour le reste de la séance), a écouté, pleuré, pleuré et pleuré. Sa collégue passant par la lui a même dit « Je pensais que tu faisais une séance de kiné-respiratoire ! ».

 

Dès que la séance a été finie (c’est à dire que la praticienne avait balayé tous les événements depuis sa conception), Petite Belette s’est arrêtée de pleurer directement, sans plus d’action de ma part !

 

Qu’en est-il ressorti ?

La praticienne, à qui je n’en avais pas parlé, à relever :

  • une conception difficile,
  • une grossesse compliquée et surtout autours du 4eme mois de grossesse une grosse période d’injustice ressentie pour ma part (problème de discrimination et harcèlement lié à ma grossesse au travail – vu avec la médecin du travail et arrêt suite à cela),
  • des soucis d’allergies,
  • des soucis au niveau digestifs.

Bref vous l’aurez compris, beaucoup de choses on été dite devant et avec Petite Belette. Les manipulations conjuguées aux paroles dites permettent d’apaiser de façon immédiate.

 

Et depuis ?

La séance a eu lieu début octobre.

Les 2/3 jours qui ont suivis se sont parfaitement passés, par contre les nuits ont été très agitées.

Puis Petite Belette s’est mise à dormir plus de 8h d’affilé la nuit ! Et a être beaucoup plus apaisée. Un bébé quasi « normal », qui tête, dort et souris.

  • Les siestes en journée continuent à se faire en portage car les endormissements en journée restent difficile (dur de lâcher prise).
  • Les couchers sont (presque) trop facile ! Une tétée et hop au lit … Bon il y a parfois des rechutes (en cas de grosse fatigue, maladie, ou juste besoin de câlins) mais c’est beaucoup plus serein !
  • Les nuits (bronchiolite mise à part) sont la aussi plus sereine et même si les réveils restent de mise, une tétée et Petite Belette se rendort sans pleurer.

 

Bref, je ne peux que recommander car cela a permis de parler à Petite Belette, de l’aider par la même occasion, et de faire évoluer notre quotidien vers plus de sérénité.

 

Marie

marie1-259x300

 

Rendez-vous sur Hellocoton !