L’acupuncture et les nausées de grossesse

Bonjour,

Comme déjà évoqué dans mon article sur l’hyperémèse gravidique, l’acupuncture est largement préconisée en cas de nausées (de grossesse ou traitements tel que la chimiothérapie).

L’acupuncture et la médecine

L’acupuncture , pratiquée par un professionnel formé, est une médecine dite douce, sans risque pour le fœtus. Elle est donc facilement utilisable pendant la période de grossesse où le champs médicamenteux en fortement diminué.

acupuncture enceinteToutes les études faites sur le sujet tendent à prouver que l’acupuncture est autant, voir plus, efficace que les traitements médicamenteux :

L’acupuncture apparaît efficace dans le traitement des vomissements gravidiques et parait avoir sur le traitement médicamenteux un avantage sur les variables psychosociales.
« Si une femme demande ou envisage un traitement, les mesures suivantes peuvent s’avérer  efficaces ou réduire les symptômes :  Méthodes naturelles :
– Gingembre en gélule
– Stimulation du point d’acupuncture P6 ou point de Neiguan (grade A)  Médicaments: les antihistaminiques sont une alternative possible »
HAS, Comment mieux informer la femme enceinte? Rapport court. 2005. p. 18.
 Malheureusement le recours par les médecins traditionnels à ce type de traitement reste marginal. Pourtant, la perception de cette médecin est plutôt positive et sans risque. Elle n’a pas de contre-indication connue et les patients sont souvent ouvert à l’idée.
Résultat à peine 10% des patients sortent d’un cabinet médical français sans prescription médicamenteuse contre plus de 55% des hollandais.
La France se situe au premier rang des pays européens pour la dépense de médicaments par habitant.
[…]
La France a le montant moyen par habitant le plus élevé des cinq pays européens pour ces 8 classes de médicaments : 118 euros, soit 24 euros de plus que le 2ème pays, l’Italie, et 46 euros de plus que l’Allemagne.
Pourquoi tant de réticence et de méconnaissance ? Peut-être car les laboratoires pharmaceutiques et représentants médicaux n’ont aucun intérêt à voir la consommation de médicament prescrits baisser ?
Car la culture médicale française se fait souvent à base de petites pilules ?  Car les mutuelles ne favorisent que depuis récemment le remboursement de ces médecines alternatives ?
Car les médecins eux-même se posent en « sachant » et qu’en tant que patient nous sommes souvent très passif en suivant docilement les traitements et recommandations sans trop chercher à comprendre ?
Pourquoi la consultation du Crat n’est-elle pas généralisée et surtout connue par tous les professionnels de santé ?

Que fait l’acupuncteur ?

 Lors d’une séance d’acupuncture, il est nécessaire de découvrir au moins ses jambes, et parfois son torse. Le praticien peut, une fois qu’il vous a piqué, vous recouvrir sans soucis d’un drap ou couverture pour éviter de rester dénudé et surtout de trop se refroidir.
acupunctureFigaro
Pour ma part, j’ai eu suivant les séances (5 au total), plusieurs points de stimulés (pas tous en même temps) : sur les pieds (symétriquement), les tibias (symétriquement), intérieur des genoux (symétriquement), plexus, crâne, sur les avant-bras (symétriquement).
La plupart du temps, moins d’une dizaine d’aiguilles piquées et réparties sur le corps suivant les maux que je pouvais indiquer.
Est-ce que ça fait mal ? A vrai dire, je suis assez résistante à la douleur (je donne mon sang sans soucis par exemple). Mais concrètement, l’aiguille est très très fine, encore plus qu’une épingle ou aiguille à coudre.
Le praticien l’applique une et une seule fois, sans y retoucher. La seule « douleur » que j’ai pu ressentir intervenait quand l’aiguille était à proximité d’un tendon. Au repos, pas de soucis, mais en cas de mouvement du corps (se gratter le nez par exemple!!), on ressent une petite douleur (qui disparaît au repos).
Résultat : 20 à 30 minutes de repos total (qui est plutôt agréable), pour laisser les points agir. Certains peuvent voir un effet quasi immédiat (dans les 2h suivant le traitement), pour d’autre il faudra attendre 24h.
A titre personnel, une seule des 5 séances m’a fait un effet (les 48h suivant – mais les 48h d’après ont été catastrophique – retour de bâton ? ). Résultat, au bout de 5 séances (avec sages-femmes et médecins formés), j’ai abandonné ce traitement.
Je précise que les traitements médicamenteux n’ont pas eu plus d’effet comme déjà évoqué dans mon précédent article.
Les préconisations de l’acupuncture pendant la grossesse ne s’arrêtent pas aux nausées, voici une liste non-exhaustive des « maux » pouvant être traités par acupuncture :

Pendant la grossesse, l’acupuncture permet de :

  • soulager les nausées et vomissements
  • soulager l’anxiété et l’angoisse
  • traiter la constipation
  • traiter les troubles circulatoires, l’œdème et les lourdeurs aux jambes
  • soulager les douleurs lombaires et sciatiques
  • prévenir les accouchements prématurés
  • modifier la position du fœtus en cas de présentation par le siège entre la 30 et 34 semaine (taux de réussite de 85% d’après des études récentes)

Avant l’accouchement, l’acupuncture permet de :

  • déclencher le travail en cas de dépassements du terme
  • favoriser l’assouplissement du périnée
  • stimuler la contraction utérine

Pendant l’accouchement, l’acupuncture permet de :

  • réduire le temps de travail
  • soulager les douleurs
  • stimuler la descente fœtale
  • traiter les ralentissements du travail
  • favoriser l’assouplissement du périnée
  • réduire les risques de césarienne
  • diminuer la médication
  • écourter la période de délivrance
  • traiter la rétention placentaire

Après l’accouchement, l’acupuncture permet de :

  • traiter les tranchées utérines
  • traiter la dépression post-partum et le «baby blues»
  • réduire le temps de récupération des séquelles de l’accouchement (œdème, épisiotomie, hémorroïdes)
  • traiter les problèmes d’allaitement (trop ou pas assez de lait) et les troubles du sein

Extrait de http://nathalieacupuncture.ca/grossesse.

 

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, mon recours aux médecines alternatives (acupuncture, ostéopathie, homéopathie, …) est toujours complémentaire à la médecine traditionnelle.

Chaque pathologie ayant des préconisations adaptées, il est nécessaire de se renseigner pour ouvrir notre éventail de solution et limiter par la même occasion de prendre des médicaments à tout va (pas forcement plus efficace ou adaptés).

Soyez critiques et intéressés 🙂

 

Marie

marie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.