Conception, (in)fertilité, désir d’enfant(s).

Bonjour,

macaron252822529 Un petit vendredi intellos depuis les vacances !

ovuleAujourd’hui, un petit article sur un thème plutôt personnel, féminin (quoi que), sur la fertilité féminine.
Un grand mot pour parler conception, envie d’enfants, le tout mêlé à notre conception scientifique de la ‘chose’.
Ou comment un ovule + un spermatozoïde le 14eme jours du cycle = un enfant.

C’est tout du moins ce que j’ai pu retenir de mes cours de svt de terminale (S)…
Bref, il est peu question dans la vie de tous les jours de soucis, de fiv, de pma, de courbes de températures, ou encore d’iac !

L’infertilité peut venir de l’homme (30%), de la femme (30%) ou des deux à la fois. D’autre part, dans certains cas, l’infertilité ne peut pas s’expliquer.

Autant de mots plutôt barbares qui n’ont plus de romantique avec un homme, une femme, une envie commune et une soirée à la bougies !?

Lorsque nous avons eu envie de sauter le pas pour avoir Martin, comme beaucoup de couples, arrêt de la pilule, consultation du médecin (et vitamines qui vont bien), et « essais » à gogo !
Une bonne excuse pour en profiter ;).

pilule« 50% des françaises, 25% des britanniques et  22% des espagnoles prennent la pilule » (source Inserd-Ined) …

J’avais passé 8 ans sous pilule (différentes), un vague souvenir d’avoir eu des cycles de 5 semaines avant (sans certitudes) bref, rien que des envies et des bonnes ondes.

Après les 5 premières semaines et toujours rien, un test de grossesse acheté à 2 en pharmacie (8 euros gloups…), et au final non rien.
Un premier cycle qui durera 7 semaines, un second qui durera 10 semaines (ou 2 mois 1/2) de quoi se poser des questions non ?
Un gynéco consulté qui n’y voit rien d’alarmant et surtout n’entends pas mon besoin d’avoir des explications…
Plutôt scientifique, j’avais besoin d’une écoute, explications et aide !

Bref, après un autre cycle à rallonge et une seconde (une femme) gyneco consultée, elle me propose un premier traitement pour réguler mes cycles, et permettre de remettre en route « la machine » de façon régulière.
Efficace pour mes durées de cycle mais pas pour l’ovulation (4 courbes de température aussi plate qu’un trait droit), on change de traitement et ce coup ci, au second cycle du traitement une belle courbe comme dans les bouquins et surtout une belle petite graine née le 4 juin suivant.

Bref en résumé 10 mois d’essai, bien ridicule au yeux de certaines je le conçois, mais surtout des cycles complètement bousillés à cause de cette foutue pilule.

Que j’en veux à ces médecins sans vergognes qui ne proposent même pas de stérilet alors qu’il se pose pour les nullipares sans soucis, que j’en veux à cette désinformation constante comme quoi on peut facilement tomber enceinte, que j’en veux à ce manque d’écoute de la part de beaucoup de spécialistes, que je m’en veux de n’avoir été plus critique, que j’en veux à cette pression de la société (famille, boulot, …) qui ne faisait que de nous demander « quand » on s’y mettait (puis pour le 2eme, le 3eme, …),  que j’en veux à certains amis de sous entendre que c’était facile, qu’il fallait juste le faire au bon moment …

Bref, oubliez nous et laissez nous profiter de notre premier bonhomme avant de nous parler d’un deuxième !

 

Marie

marie

logoS

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réflexions au sujet de « Conception, (in)fertilité, désir d’enfant(s). »

  1. Avant de dire que la pilule est entièrement responsable de ces cycles irréguliers et anovulatoires, je serais curieuse de savoir si les gynécos consultés t’avaient quand même prescrit un bilan hormonal basique ? 🙂
    Pour ma part, j’ai pris la pilule pendant 17 ans et notre infertilité est d’origine masculine.

    • Oui, je n’en ai pas parlé mais la 2eme gynéco m’a prescrit multiples examens avant de choisir un traitement.

      Et second element qui me font tendre à cette conclusion, depuis mon retour de couche (aux un an de Martin), des cycles de 31 a 39j, réguliers et pvulatoires pour la plupart ;).
      bref bien mieux sans rien…

      • J’avoue que je vais beaucoup mieux depuis que j’ai arrêté la pilule, c’est sur 🙂

        Ceci dit, sans aucune animosité, en voyant le titre de ton article sur le site des VI, j’attendais quelque chose de plus documenté sur la fertilité et de moins personnel.
        Et si le sujet t’intéresse, tu peux jeter un œil au blog du collectif BAMP 🙂

      • En effet, j’aurai pu tout à fait chercher plus d’infos, ou plutôt les partager, mais j’avais, je pense, surtout besoin d’exprimer ce que beaucoup de gemmes pensent sur le coup de cette (ces) attentes, et ensuite oublient 🙂

  2. Oh comme je te comprends! 11 mois que j’ai arrêté la pilule, après l’avoir prise 7 ans.
    Toujours rien, je me suis fixée le seuil des 1 an pour consulter un gynéco. Mais très dur de ne pas y penser, d’autant que par rapport à nos vies professionnelles, maintenant serait l’idéal! J’ai 29 ans, on est en couple depuis presque 9 ans… Bref, on est plus que prêts 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.